Objet du conflit

Pour la recherche d’une solution durable à un conflit entre associés, il faut intervenir non pas au niveau des symptômes du conflit entre associés (comme le souhaiteraient souvent les associés concernés) mais au niveau de l’objet du conflit lui-même. D’où l’importance de bien cerner cet objet.

On peut distinguer quatre grandes catégories d’objet de conflit entre associés.

Conflit de stratégie :

Il peut s’agir d’une divergence des associés sur la gestion de la société (par exemple, privilégier le développement national de l’activité ou, au contraire, le développement international) ou d’un différend capitalistique (par exemple, sur l’opportunité d’adosser la société à un partenaire financier ou industriel).

Conflit d’intérêts :

Un conflit d’intérêts entre les associés peut surgir lorsque, par exemple, l’un des associés est également fournisseur de la société ou propriétaire des murs dans lesquels la société exerce son activité et verse un loyer à ce titre. Le double statut de l’associé (associé-fournisseur ou associé-propriétaire des murs) peut être ressenti par les autres associés comme étant par nature suspect. La difficulté est alors de déterminer si la société est effectivement lésée du fait de ce double statut (produits, prestations ou loyers facturés pour un prix anormalement élevé).

Conflit de confiance :

Un conflit lié à une perte de confiance peut survenir lorsqu’un associé qui s’est vu confier par les autres associés un poste de manager de la société se révèle ne pas être à la hauteur de leurs attentes ou est suspecté de malversations ou d’irrégularités comptables.

Conflit relationnel :

Il s’agit typiquement d’un conflit de personnes : les associés ont des trajectoires personnelles différentes et ne s’accordent plus sur l’évolution de l’activité de la société faute de relations sereines entre eux.

 

Fgauche Fdroite